Karma Suture Catalinbread

Vous cherchez une fuzz extrêmement polyvalente avec des possibilités de réglages très intéressantes ? Catalinbread répond parfaitement à votre besoin avec la Karma Suture …

Catalinbread Karma Suture

Soignez votre Karma Suture !

Pour les puristes, il faut savoir que la Karma Suture est conçue d’après le circuit de la Harmonic Percolator. C’est une fuzz créée par un certain Ed Giese dans les années 70 sous la marque Interfax Electronics.

La pédale intègre un transistor au germanium et un au silicium pour le meilleur des 2 mondes et une richesse harmonique de toute beauté.

Les 4 réglages sont très intéressants et complets : Output pour le volume, Input pour le gain, Diodes pour la texture du grain et Density pour le taux de fuzz. Ces derniers sont la clé de cette fuzz et permettent d’obtenir de très belles sonorités.

La force de cette Karma Suture est sa polyvalence. Avec le Input dans le premier quart, nous avons un overdrive léger, organique et très ouvert. Plus on augmente le gain, plus on gagne en saturation pour aller vers une fuzz dynamique et chaleureuse. Le réglage Density permet d’éclaircir ou de grossir le son en agissant sur le taux de saturation de la pédale. Diodes agira principalement sur le sustain et la compression du son.

Globalement, ces 3 réglages sont d’une efficacité redoutable et permettent d’obtenir des couleurs de son extrêmement intéressantes dans le registre de l’overdrive et de la fuzz. Quelque soit le réglage, le son reste plutôt précis pour une fuzz avec un très joli grain.

Du son vaut mieux que de belles paroles 🙂 !

Le mot de la fin

Avec cette Karma Suture, Catalinbread signe ici une fuzz d’une très grande polyvalence. Elle offre une belle palette de son allant d’un magnifique overdrive léger et ouvert jusqu’au gros son fuzzy bien texturé. Une vraie réussite qui pourra convenir aussi bien au fan de fuzz de la première heure qu’à l’utilisateur occasionnel.

  • Les plus : vraiment très polyvalente, beaucoup de possibilités de réglages
  • Les moins : il faut aimer le look, différence de volume selon les réglages

http://www.catalinbread.com

http://fillingdistribution.com

Test réalisé avec une guitare Wild Custom Baroness (micros Suhr SSV/SSH+), une tête FX Amplification Dr B et un baffle 2×12 Port City

Bises à la famille.

Joris

Laisser un commentaire