Montage d’un pedalboard

Je vous propose un nouvel article sur le montage d’un pedalboard. Cette configuration commence à être proche du haut de gamme avec de belles pédales boutique et du câble réalisé sur mesure. Clairement orienté rock vintage, ce pedalboard donnera le meilleur de lui même sur un ampli avec un beau clean pur.

Montage pedalboard

Voici la liste du matériel utilisé pour la réalisation du pedalboard :

Voici quelques photos des étapes de montage et de câblage des différents éléments :

Je vous propose quelques explications sur cette configuration.

Les basiques

Le pedalboard Pedaltrain, l’alimentation Cioks et l’accordeur TC Electronic restent une bonne base pour un rapport qualité prix très correct. Pour les câbles de patch, je les ai réalisés moi même sur mesure avec des fiches Hicon et du câble Sommer Cable. Je le rappelle une nouvelle fois mais la qualité des câbles est primordiale et est souvent sous estimée lors de réalisation de pedalboard. Vous pouvez retrouver mon article sur ce sujet : Un bon câble guitare … Pour quoi faire ?

Le buffer

Un petit mot sur cet élément essentiel dans cette configuration. Toutes les pédales qui suivent sont true by-pass. Avec les câbles guitares avant et après le pedalboard, la qualité du son aura tendance à se dégrader à cause de la longueur de câble. Le buffer est là pour palier à ce problème et permet de rehausser le signal en début de chaîne. On conserve ainsi une belle clarté et une bonne dynamique même avec beaucoup de longueur de câble.

Le compresseur

Ce compresseur est d’une qualité sonore de toute beauté, très dynamique et transparent. Le grain de la guitare et des autres pédales sera bien conservé. Il est activé en permanence. C’est un indispensable selon moi.

L’uni-vibe

Un classique très typé vintage pour donner du caractère. Cette pédale apporte un très beau vibe chaleureux et musical sans dénaturer le son. Fan de Hendrix, vous êtes servis 🙂 !

Le boost

Encore un classique ici avec une Tube Screamer revisitée par la marque française BenRod Electro. Elle est positionnée avant la fuzz pour booster le gain lors des solos. Cela permet d’avoir un grain encore plus fuzzy avec un peu plus de médium pour passer au travers du mix.

La fuzz

Cette SolidGoldFX est la pièce principale de cette configuration. Elle est ici pour être enclenchée en permanence. Le niveau de saturation pourra être modulé grâce au volume de la guitare. Vous pouvez retrouver mon test sur cette pédale ici : SolidGoldFX Agent 13

Le chainage

Guitare -> Buffer -> Accordeur -> Compresseur -> Uni-Vibe -> Boost -> Fuzz -> Ampli

En conclusion

Cette configuration est celle que j’utilise pour mon groupe Classic Rock 70’s. C’est donc plutôt orienté vintage et on ne peut pas dire que ce soit très polyvalent. Je suis seul guitariste dans ce groupe. Il faut donc une bonne présence niveau grain de guitare en saturé. La fuzz est parfaite pour cela. Cette configuration est à utiliser sur un clean plutôt droit sur lequel on pourra ajouter une reverb et un délai dans la boucle d’insert de l’ampli. Je l’utilise sur une tête FX Amplification Dr B et avec une guitare Wild Custom Wildone Irontop. Le coût de cette configuration est d’environ 1000 €.

Bises à la famille.

Joris

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire