Overdrive, distorsion, fuzz

Cette question revient très souvent. Quelle est la différence entre un son de type overdrive, distorsion et fuzz ? Très bonne question en effet. Ces 3 sons parfois proches et pourtant bien distincts sont largement utilisés par la plupart des guitaristes.

Le mieux est d’écouter 🙂 ! je vous propose des exemples de bonnes pédales boutiques et des vidéos de l’excellent Pete Thorn pour bien entendre les différences entre overdrive, distorsion et fuzz.

Overdrive

L’overdrive est le son le plus doux en théorie. La saturation est normalement légère, plutôt utilisée dans le blues et le rock. C’est le son le plus naturel, très ouvert et chaleureux. Ce son correspond au crunch produit par les amplis à lampes suffisamment poussés. Certaines pédales proposent un gain suffisant pour se rapprocher doucement d’une distorsion.

Si vous souhaitez entendre du très beau son crunch naturel, je vous propose d’écouter Gary Moore ou Stevie Ray Vaughan, c’est magique …

Fulltone OCD

Exemples de pédale overdrive boutique :

Distorsion

Nous parlons ici de saturation franche, assez compressée et précise. Ce type de son est largement utilisé dans le hardrock et le métal. C’est globalement moins naturel et plus agressif que de l’overdrive. Le gain est supérieur et le grain un peu plus synthétique.

Je citerais des grands classiques comme Metallica, Iron Maiden ou Slayer comme fervents utilisateurs de distorsion parfois extreme.

Empress Distortion

Exemples de pédale distorsion boutique :

Fuzz

Ce son typique des années 60’s est assez particuliers. C’est gras, sale et baveux, mais plein de caractère. On a ce fameux buzz dans le son qui est très reconnaissable. Certains disent que c’est le son d’un ampli à lampes poussés à fond avec des hauts parleur percés. Personnellement, je n’ai pas essayé de ruiner mes baffles pour vérifier :).

Pour avoir un bel exemple, écoutez Jimi Hendrix pour du bon fuzz vintage mais aussi Muse pour du moderne.

ZVEX Fuzz Factory

Exemples de pédale fuzz boutique :

Mon experience

Je pense que vous avez déjà compris que j’affectionne plus le son overdrive que les 2 autres. Pourtant, un de mes sons préférés que j’utilise souvent se rapproche de la distorsion mais sans en être. C’est ce que l’on appelle de l’overdrive high gain. Je cumule 2 pédales overdrive ou alors un overdrive avec le crunch de mon ampli. Avec de très bonnes pédales, cela donne un son très riche et naturel avec un grain plus massif, mais sans aller jusqu’à la distorsion. J’adore les combinaisons que l’on peut avoir avec ce type de configuration.

Pour la distorsion, finalement, je n’utilise que très peu de pédales de ce type. J’en ai seulement une plutôt polyvalente, la Suhr Riot Reloaded, pour me dépanner si besoin en répétition.

Concernant le son fuzz, je suis resté très longtemps septique sur ce son. Je ne voyais pas trop l’intérêt. Trop vintage, trop sale, trop sourd … Et puis j’ai récemment sauté le pas avec une pédale fuzz de chez Sweet Sound. J’ai eu une révélation 🙂 ! J’adore finalement ce son typique, rond et baveux, qui me permet de voir de nouveau horizon dans mes compositions et dans mon son.

Le mot de la fin

J’espère que vous y voyez (et écoutez) plus clair maintenant avec cet article sur ces 3 types de son ! Le choix d’un de ces sons se fera selon le style que vous jouez. Cependant, il me parait intéressant d’avoir au moins une pédale de chaque pour avoir une palette sonore digne de ce nom. Cela vous permettra d’explorer plus de choses et d’élargir vos compétences.

Bises à la famille.

Joris

Laisser un commentaire