Interview Tone Freak Effects Dereck Tabata

On commence cette rentrée avec une belle interview de Dereck Tabata de chez Tone Freak Effects. Si vous ne connaissez pas cette marque, je vous conseille de vite vous pencher sur leurs produits. La qualité de fabrication et du son est juste incroyable !

Tone Freak Effects Abunai 2

Pourrais tu nous présenter la marque stp ?

Tone Freak fabrique à la main des pédales d’effets pour guitares aux États-Unis. Tone Freak a démarré comme une adresse web personnalisée me permettant d’exposer mon matériel de guitare et de promouvoir mes compétences en développement web. J’ai acquis le nom de domaine ToneFreak.com en 1999. Mon nom est donc associé à ce domaine depuis plus de 15 ans. L’activité de fabrication de pédales pour guitares de la société Tone Freak, LLC dba Tone Freak Effects, a officiellement commencé en 2007 bien que j’en fabriquais déjà depuis les années 2005/2006.

Qu’est ce qui t’a motivé pour te lancer dans la fabrication de pédales d’effet guitare ?

Je n’avais pas l’intention de me lancer dans un business de pédales d’effets. J’en fabriquais à la base pour des amis guitaristes et pour moi-même. Ce sont ces amis qui en ont parlé autour d’eux, et tout d’un coup j’ai commencé à recevoir régulièrement des emails de personnes me demandant de leur construire des pédales, alors que je ne les connaissais même pas. C’est ainsi que je me suis lancé dans la standardisation de mes procédés de fabrication, j’ai créé un vrai logo, mis à jour mon site web et déclaré mon entreprise auprès de l’État de Californie.

Les choses ont vraiment commencé à grossir quand j’ai rencontré David Friedman (Friedman Amplification) au salon du NAMM en 2009. Je pense que c’était 2009 si mes souvenirs sont exacts. Dave m’a contacté par email pour qu’on se rencontre sur le stand de Voodoo Lab. Il avait quelques prototypes et m’a demandé si je voulais les fabriquer. Les pédales Naked OD et Buff Puff sont nées de cette collaboration. J’ai tout de suite commencé à recevoir un grand nombre de demandes de devis par email et les commandes n’ont pas tardé à affluer à bon rythme. A partir de ce moment je me suis mis à vendre en dehors des Etats-Unis, dans toute l’Europe et en Asie. J’ai travaillé dur pour développer Tone Freak, mais c’est Dave Friedman qui nous a permis de jouer dans la cour des grands. Très rapidement j’ai vu mes produits être intégrés dans les pédaliers et dans les racks de pros alors que Dave venait tout juste de les promouvoir auprès de sa clientèle. Dave a vraiment l’ouïe fine dans cette industrie … et les gens suivent ses conseils dans le domaine du son.

Pourrais tu nous décrire ta gamme de pédales overdrive ? De la pédale distortion ou fuzz ?

C’est avec la Abunai 2 que tout a commencé. J’avais le circuit mais pas le nom. Pour la petite histoire, je l’ai nommée en hommage à mon chien Abunai mort un peu après. L’Abunai originale était un modèle japonais unique avec des caractéristiques différentes. La version 2 possède un gain plus efficace, un tone plus uniforme et 3 clipping différents.

La pédale Naked OD a un son plus typé Marshall. Dave et moi-même avons simulé le son d’une tête d’ampli Marshall Plexi de 1968/1969 qu’il avait dans sa vieille boutique. Super tête ! La Naked OD peut simuler un Marshall dont les potards sont à pleine puissance. Dave s’est assuré que les caractéristiques du Plexi soient bien conservées lorsque la pédale est boostée au maximum de ses capacités. Pas autant de gain comme sur la Abunai 2 ou la Severe, mais juste ce qu’il faut.

La Severe est ma pédale « Alice In Chains ».  Je voulais créer quelque chose de lourd, avec des fréquences graves bien profondes. Trop souvent lorsque tu pousses le gain, le son dans les graves devient chaotique. Je voulais une pédale avec laquelle je peux jouer « Them Bones » sans avoir besoin de rajouter une autre pédale. Le bouton Brite à 3 positions permet à la pédale de s’adapter au grain d’un ampli. L’utilisateur peut basculer d’une position à une autre pour trouver le mode qui colle le mieux à son ampli.

La Abunai X est un overdrive plus récente. J’ai légèrement réduit le gain, modifié l’effet du Tone, intégré différentes options de clipping et pleins d’autres choses pour lui donner davantage de respiration que mes autres pédales. Je sais bien que les pédales ne « respirent » pas mais cela décrit bien en quelque sorte l’effet de la pédale sur mon jeu. Beaucoup de graves avec un soupçon de médiums. La combinaison de l’Abunai X avec mon combo Peavey Classic 50 2×12 révèle toute sa capacité à maintenir le son d’une note.

En quoi tes pédales sont différentes des autres ? Quelles sont leurs spécificités ?

Honnêtement, il existe un grand nombre de constructeurs qui font des supers produits. Nous percevons les sons de manière très différente les uns des autres, et je pense que cela explique pourquoi l’overdrive d’un fabricant est différente de celle d’un autre.

Aucune pédale n’est meilleure qu’une autre. Et la manière dont nous percevons les sons s’applique également aux guitaristes qui achètent les produits. Tous n’aiment pas mes pédales. Certains achèteront une pédale un jour et la revendront le lendemain. D’autres garderont mes pédales dans leur chaîne d’effets pour toujours. Cela fait partie de la quête du son propre à chaque musicien.

Des nouveaux projets de pédales à venir ?

Il y a la Valencia dont le nom était à l’origine la Abunai 808. Un ami à moi, Matt Valencia, m’a chargé de créer une réplique de la TS9 qui n’est plus produite. Au final, je n’ai pas créé un simple clone : j’y ai mis ma patte sans dénaturer le son de la pédale d’origine. Il y a probablement 5 exemplaires en circulation de l’Abunai 808. J’ai même vu un gars la disséquer puis la dénigrer car il la jugeait trop similaire au modèle TS808. Sans surprise en effet, étant donné que la pédale a été conçue de cette façon ! Récemment, on m’a relancé à son sujet, je l’ai rebaptisée « Valencia » avant de pouvoir enfin lancer sa fabrication.

Il y a également la Fuzz Buzz qui est ma première pédale de fuzz. Le potard Fuzz contrôle la quantité de fuzz alors que le potard Buzz interagit avec l’effet fuzz pour créer des sons différents. Les potards Fuzz et Buzz interagissent ensemble pour créer un son très proche d’un overdrive. Le mini switch 3 positions Tone et le volume complètent le produit.

J’ai un tas de projets auxquels je dois trouver du temps pour m’y consacrer.

Ton conseil pour choisir une bonne pédale overdrive boutique ?

Faites confiances à vos oreilles ! Une pédale a beau être la mieux notée ou la plus tendance du monde, si elle ne marche pas avec votre matos alors aucun intérêt !

La mot de la fin pour nos lecteurs ?

Je te remercie Joris pour cette opportunité ! J’aimerais également remercier toutes les personnes qui ont été présentes à mes côtés dans les bons moments comme dans les mauvais. Et merci à tous ceux qui m’ont inspirés et m’ont appris des choses.

Jocelyn Tabata (mon directeur financier et épouse incroyable), Dave Friedman (Friedman Amplification), Rob Navaratte (Tone Merchants), Scott Eric Olivier, Matt Valencia, Chris Nix, Jeff Schroeder, Peter Thorn, Matt Voltin (Mad Ape), Brian Oaks, Shawn Tubbs, Steve Mattucci, John Ou, Flint Mavis, Chris Ptacek, Aaron Allen, Mike Kobayashi, Moby Pomerance (Guitar shissit), pedalGEEK, Tone Freaks District, Looper’s Paradise, Guitar Shop Axel, Joe Morgan (Morgan Amps), Staff at Nobel Pedals, Lyle Caldwell (Psionic Audio), Brian Wampler (Wampler Pedals), Keith Vonderhulls (BYOC), R.G. Keen, Jack Orman, Aron Nelson, Mike Tabata (sans lien de parenté)

Et merci à ceux et celles que j’ai oubliés !

Dereck Tabata

Traduction de Sébastien Debbane

Tone Freak Effects Severe

Un grand merci à Dereck Tabata de chez Tone Freak Effects de m’avoir accordé cette interview et de rester très disponible sur les réseaux sociaux ! C’est toujours un plaisir …

http://www.tonefreak.com

Voici l’interview originale en anglais :

Interview – Tone Freak Effects

Bises à la famille.

Joris

One thought on “Interview Tone Freak Effects Dereck Tabata

Laisser un commentaire